Interview de Céline Devaux, grande gagnante du Prix du Public du Festival Silhouette 2015

L'édition 2015 du Festival Silhouette a vu passer sur ses toiles de très beaux courts-métrages. Le film d'animation de Céline Devaux a su gagner le coeur du public du festival et a remporté le Prix du Public du Meilleur Court-Métrage français avec "Le Repas Dominical".

Rencontre avec la grande gagnante et tour d'horizon de ses prochains projets.

Pour visualiser en ligne le court-métrage de Céline Devaux, cliquez sur le lien de la vidéo ci-dessus !

 

PhotoCineBlog (PCB) : Bonjour Céline, vous êtes la grande gagnante du Prix du Public pour le meilleur court-métrage français du Festival Silhouette cette année pour votre film d'animation "Le Repas Dominical". Vous avez été sélectionnée à de nombreux festivals, dont le Festival de Cannes. Pouvez-vous revenir sur cette sélection ?

Céline Devaux : Le film a effectivement effectué sa première mondiale au Festival de Cannes en mai 2015, en Compétition Officielle Court-Métrage. On peut vraiment dire que c'était la voie royale pour un lancement ! Le festival nous a apporté une importante visibilité, ce qui n'est pas toujours évident pour un court-métrage.

Il nous a ouvert les portes d'autres festivals, comme ceux de Lille, où nous avons gagné deux prix, ou encore celui de Milan, où nous avons également reçu un prix. Nous participerons aussi aux festivals de Vilnius, de Stockholm ainsi qu'au BFI London.

PCB : Comment avez-vous connu le Festival Silhouette ? Est-ce la première fois que vous y participer ?

Céline Devaux : Je connaissais le Festival Silhouette pour y avoir participé en tant que spectatrice, et j'ai tout de suite apprécié son ambiance ! Avoir été sélectionnée cette année était une expérience très sympathique et l'occasion de faire de belles rencontres, avec les organisateurs et aussi le public, puisque j'ai pu directement participer à la projection.

PCB : Comment vous est venue l'idée de votre court-métrage "Le Repas Dominical" ?

Céline Devaux : L'idée a germé deux / trois ans après la fin de mes études, au moment où l'on devient "adulte", dans le sens indépendant financièrement de ses parents et après avoir quitté le domicile familial. On ressent qu'une fracture se crée dans la sphère familiale. En allant dans sa famille le week-end, pour quelques heures, une période bien définie, pendant laquelle chacun joue un rôle bien défini. A mes yeux, il s'agit d'un phénomène assez violent mais inévitable. Il est très dur de faire cohabiter l'amour parental, l'amour fraternel. Serait-on amis avec nos parents ou avec nos frères et soeurs s'ils ne faisaient pas partie de notre famille ? C'est vraiment un thème qui me tient à coeur, même si l'histoire n'a rien d'autobiographique.

PCB : "Le Repas Dominical" est un film d'animation. En tant qu'illustratrice, avez-vous entièrement réalisé les animations du film ? Quelle technique de montage avez-vous utilisé ?

Céline Devaux : J'ai réalisé toutes les animations du film. Le dessin est ma passion et j'ai d'ailleurs fait mes études à l'Ecole des Arts Décoratifs de Paris. La technique utilisée est le dessin sur PVC rétro-éclairé. Pour le montage, j'ai travaillé avec la monteuse Chloé Mercier. En animation, le nombre de rushs à exploiter est beaucoup moins important, mais on peut passer des heures sur chacune des illustrations. En tant que qu'illustratrice, il est très difficile de se séparer d'un de ses dessins. Le rôle du monteur est donc important pour prendre du recul sur son travail et sélectionner les meilleures planches.

PCB : Combien de temps a duré la création de ce projet ?

Céline Devaux : L'animation a pris au total six mois. Mais dans l'ensemble, entre la production et l'écriture du scénario, il faut compter quelques semaines de plus !

PCB : Souhaitez-vous vous concentrer sur les films d’animation, ou bien êtes-vous également tentée par la réalisation de films, dans le sens fiction ?

Céline Devaux : Pour le moment, je ne souhaite pas trop m'éloigner de l'animation, car je trouve que c'est l'un des plus beaux outils dont on dispose pour s'exprimer. Pour moi, c'est la liberté ultime. J'aime travailler en tant qu'indépendante, loin des studios d'animation. Mon prochain projet contiendra également des dialogues réalisés avec des acteurs. La fiction me passionne aussi, et je suis sûre que c'est un domaine vers lequel je me tournerai forcément à un moment au cours de ma carrière.

PCB : En plus du prix qui vous a été remis par PhotoCineRent lors du Festival Silhouette 2015, notre partenaire Blackmagic Design est également heureux de vous offrir une Blackmagic Pocket Cinema Camera ainsi qu’une licence DaVinci Resolve. 

Céline Devaux : Et je les remercie infiniement ! Grâce à ce cadeau je vais pouvoir me lancer dans des productions plus poussées et préparer mes prochains projets !

PCB : Nous sommes ravis de vous avoir rencontrée suite à votre victoire lors du Festival Silhouette et vous souhaitons une excellente continuation !

Céline Devaux et Albrecht Gerlach, co-gérant de PhotoCineRent / PhotoCineShop

Ces articles pourraient vous intéresser...